Découvertes,  Ecosse

Roadtrip de 4 jours en Ecosse : récit & guide pratique

Du 21 au 25 mai nous sommes partis entre amis pour un roadtrip express de presque 1000 km à travers l’Ecosse en quatre jours. Je vous partage dans cet article le récit de notre voyage, nos découvertes et nos bonnes adresses pour se restaurer et dormir.

L’Ecosse : terre de légendes, pittoresque, escarpée, majestueuse… En ce moment même je me remémore l’ambiance si particulière qui émane de ce beau pays : sa musique traditionnelle celtique avec ses cornemuses, sa culture, ses paysages de montagne à perte de vue, ses Lakes et ses lochs, entendez là « lac très profond », ses routes atypiques, ses châteaux, ses moutons, ses vaches et cerfs sauvages…

Jour 1 : Parc national de Caingorms

Mardi 21 mai au matin, nous avons pris l’avion à l’aéroport de Bordeaux pour arriver à Edimbourg sur l’heure de midi. L’aéroport d’Edimbourg est situé à seulement 13km du centre. Nous avons reservé en amont sur internet une voiture qui nous attendait à notre arrivée.

Avant de débuter notre roadtrip, nous avons déjeuner à la chaîne culte Hard Rock café située dans le centre ville d’Edimbourg. Une première pour moi ! Il y avait une super ambiance et le personnel était très accueillant. Les burgers étaient appétissants et consistants. L’escapade fut de courte durée puisque 3h30 de route nous attendaient.

Nous avons traversé le parc national de Caingorms, pour rejoindre Ballader situé au Nord-Est de l’Ecosse. Tout du long, les paysages sont à couper le souffle. Je n’ai pas compté le nombre de fois où nous nous sommes arrêtés au bord de la route pour prendre quelques clichés et observer les biches sauvages ainsi que les moutons avec leurs petits qui vivent en liberté.

Nous avons dormi à l’hôtel The Deeside Inn, à Ballater. Petit village de 1500 habitants, où se situe le château de Balmoral, l’une des résidences estivale préférée de la famille royale. Nous y avons retrouvé des amis français qui y travaillent, partis se perfectionner dans la langue de Shakespeare. L’hôtel est typique de l’image dont je me fais de l’Ecosse : perdu au milieu des massifs montagneux, chaleureux avec ses grandes cheminées, rustique avec sa décoration et ses meubles de l’époque. Un tantinet vieillissant, il n’en reste pas moins idéal pour faire une étape lors d’un séjour touristique.

 

Jour 2 : Highlands & Loch Ness

Le deuxième jour, nous avons pris le traditionnel breakfast à l’hôtel. J’ai choisi la variante veggie composée d’oeufs brouillés, de champignons, d’une galette de pomme de terre accompagnée de tomates et d’une saucisse végane. De quoi prendre des forces avant de poursuivre notre roadtrip.

Nous avons traversé le parc naturel de Caingorms cette fois d’Est en Ouest afin de rejoindre les highlands et d’atteindre le mythique Loch Ness. Les highlands est une région montagneuse d’écosse réputée pour être la plus isolée. Une fois n’est pas coutume, les routes sont attrayantes. Durant notre trajet, nous avons souvent emprunté une single track road, autrement dit une route à une seule voie, avec des passing places qui sont des zones aménagées pour se croiser.

Pour la petite anecdote, nous sommes partis de l’hôtel en oubliant de rendre la clef de la chambre. Petit coup de stress et résolution du problème en une minute trente : un courtier de « Royal Mail », La Poste anglaise, se trouvait devant nous. Nous lui avons confié les clefs qu’il a rapporté à l’hôtel. Une chance car nous nous trouvions au milieu de nul part, seul les montagnes nous entouraient….

Après quelques heures de route, nous nous sommes arrêtés dans un hôtel/pub en bord de route The white Bridge pour prendre l’Afternoon Tea typique du Royaume-Uni. Nous avons profité de notre pause pour jouer au billard avant de nous rendre complètement au sud du Loch Ness, dans la ville de Fort Augustus.

Fort Augustus est une ville très touristique où fluctuent de nombreuses liaisons maritimes, idéales pour faire une escapade sur le mythique Loch Ness. Nous sommes restés à terre cette fois-ci, pour une balade pédestre au bord du Loch.

Nous avons dormi à Stromeferry situé à environ à environ 1h30 de route de l’île de Skye. Nous avons mangé dans un restaurant conseillé par notre hôte situé dans le petit village portuaire de Plockton à environ 20 min de notre logement.

Composé d’un pub et d’un restaurant, The Plockton Inn est une excellente adresse qu’il faut penser à réserver. On y trouve de nombreuses spécialités écossaises ainsi que de nombreux plats avec des produits venant de la mer ou des Loch. J’ai gouté à l’immanquable saumon écossais et je n’ai pas regretté, il était savoureux !

Plockton est d’ailleurs connue pour sa rue bordée de palmiers ! En Ecosse oui oui ! Nous n’avons malheureusement pas pu profiter de cet endroit : il pleuvait et une épaisse couche de brouillard nous couvrait la vue. C’est aussi le charme indéniable de l’Ecosse ! Il était tard aussi, nous avons pris une dernière bière écossaise dans le pub adjacent puis nous sommes rentrés au Airbnb où nous attendait un feu dans le poêle gentillement préparé par notre hôte : Ina.

Jour 3 : L’île de Skye

Le temps de remercier Ina et son mari, que nous étions dans la voiture avec une bonne playlist pour parcourir l’Ile de Skye. Nous n’avions que quelques heures devant nous, nous avons donc filé vers The Old Man Of Storr.

The Old Man Of Storr est un monolithe de 55 mètres de hauteur qui s’est formé à la suite à l’érosion de la montagne nommée Storr.

Impossible de rater le point de départ de la marche vers le monolithe au vu du nombre de voitures garées sur le bord de la route. Nous nous élançons sous la pluie et une épaisse couche de brouillard. De courte durée puisque le soleil a commencé à percer le ciel nous laissant admirer un paysage extraordinaire, un peu apocalyptique dans une ambiance presque iréelle. Après une vingtaine de minutes de marche nous avons été surpris encore une fois par le temps changeant et surtout les rafales de vent ! Il était presque impossible de tenir debout. Nous sommes donc redescendus prudemment en quête d’une pause bien méritée.

En écosse après 13h il est très difficile de trouver à manger. Le service du midi pour le lunch se termine tôt et le service du soir commence tôt également, aux alentours de 18h. Vers 20h30 toutes les cuisines sont fermées, il faut donc anticiper ! Evidemment ce jour là nous nous sommes laissés prendre au dépourvu. Un mal pour un bien puisque nous avons déniché un petit restaurant appelé Cafe Arriba dans la ville portuaire de Portree, peut être le seul à servir de la nourriture en continu. Et quelle jolie surprise. Peu de plats à la carte mais de très bonne qualité et hauts en couleurs. 

Vous l’aurez compris L’ile de Skye est une pépite en Ecosse ! Malheureusement nous n’avions pas assez temps pour bien visiter l’île.. je vous recommande d’y poser bagage plusieurs jours pour être certain d’en voir un maximum. 

Après manger nous avons repris la route vers le sud-ouest pour rejoindre Edimbourg en 5h environ. Après maintes hésitations nous avons choisi de faire un détour nous arrêter au viaduc de Glenfinann. Célèbre pour être apparu dans le volet 2 des films Harry Potter. Autant vous dire que nous n’avons pas regretté ! Après seulement une vingtaine de minutes sur place et sans avoir consulté les horaires, nous avons vu le Jacobite train alors que nous nous apprêtions à repartir ! Un moment inoubliable. J’ai appris plus tard que le train passe 2 fois par jour toute l’année et 4 fois par jour en haute saison. 

Quelques heures de route plus tard, nous sommes arrivés dans notre Airbnb. Il était tard et cela n’a pas posé de problèmes puisque l’appartement disposait d’un boitier à l’entrée, pour une entrée autonome. Nous avons logé pour une nuit dans un très bel appartement près du jardin botanique. Une bonne nuit se sommeil et nous étions prêts à partir à l’assaut d’Edimbourg au petit matin.

Jour 4 : Edimbourg

Pour notre dernier jour, nous avons visité la belle capitale Ecossaise. Ce n’est pas la première fois que je m’y rends puisque je l’ai déjà visitée en 2017. Dynamique et agréable, Edimbourg regorge d’activités avec son patrimoine et sa culture riche. Nous avons commencé par le jardin botanique royal. La journée était ensoleillée et idéale pour une balade.

Le midi nous avons déjeuner en terrasse, j’en ai profiter pour déguster mon premier fish and chips, un incontournable au Royaume-Uni.

Nous sommes ensuite allés à l’entrée du château d’Edimbourg que nous n’avons pas visité. Il parait que cela ne vaut pas tant que cela le coup pour un prix de 20€ par personne. De plus, il y avait beaucoup de monde et le soleil au beau fixe. Nous en avons donc profité pour nous balader dans les Jardins de Princes Street. Ces jardins bordent le château d’Edimbourg qui trône sur les hauteurs. A ces pieds nous avons pu admirer Ross fountain, une fontaine majestueuse.

Nous avons déambulé dans rues accompagnés d’un air de cornemuse joué par un musicien en kilt, nous étions en immersion totale ! Nous avons également visité la célèbre rue sur deux étages Victoria Street connue pour ses enseignes colorées.

En fin de journée nous étions fatigués et sommes allés prendre un verre au Frankenstein Pub. C’est une ancienne église réhabilité à l’image du célèbre personnage. Le film d’époque défile sur des écrans géants, nous sommes plongés dans une atmosphère digne d’un film d’horreur. La décoration est très réussie, ambiance fantomatique garantie.

Notre séjour s’est achevé sur les hauteurs de Calton Hill, une des colline d’Edimbourg. Il y a une vue panoramique et imprenable sur la ville. Nous avons pris un dernier verre sur la terrasse d’un petit bar en plein air. Lors de ce séjour je n’ai pas pu grimper sur les hauteurs d’Arthur Seat faute de temps. Je vous conseille tout de même le détour, c’est un incontournable.

Nous avons passé notre dernière soirée à l’hôtel à trois minutes à pieds exactement de l’entrée de l’aéroport, après avoir déposé la voiture à la location. En effet, notre avion décollait à 7h le lendemain, nous avons pris nos précautions. Pour information, le petit déjeuner à volonté y est servit dès 5h du matin. Un véritable plus !

Vous l’aurez compris, je suis tombée sous le charme de l’Ecosse. Quand on a peu de temps, l’on est tenté de faire un maximum de choses et l’on prend moins le temps. Si vous en avez, je vous conseille de prendre quelques jours sur place pour bien de visiter la ville et plus d’une semaine pour découvrir le nord et ses innombrables décors tous droit sortis d’un film fantastique.

Et vous ? Quel est votre dernier voyage ? L’Ecosse vous fait-elle de l’oeil ?

marie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *